10 conseils pour des contrats adaptés à des projets agiles

Des questions que l'on pose souvent:  

 

Comment contractualiser un projet agile ? Comment faire un prix forfaitaire pour un projet agile?

 

Voici 10 approches contractuelles ou de partenariat 'protocolaire' adaptées à des projets agiles:

1) Contrat type (rédigé par un expert juridique) avec connaissances des méthodes agiles (découvrir plus à http://www.metanaction.com/cms/node/158)

2) Établir un budget global; ensuite accorder un prix fixe pour chaque itération et contrôler les dépenses réelles et la vélocité réelle afin d'anticiper des dépassements. Le client aura des livrables utilisables et peut s'arrêter à la fin de chaque itération.

3) Faire les premières itérations en T&M (régie) et les autres - une fois que les besoins sont mieux clarifiés - en prix forfaitaires.

4) S'entendre sur un prix 'probable' avec une rémunération incitative (des économies sont réparties en fonction d'un pourcentage accordé et des dépassements sont rémunérés à prix réduit).

5) Rémunération dégressive si retard sur les besoins prioritaires (sur les 33 à 66% de besoins 'impératifs').

6) Paiement en fonction de la productivité en "points de fonctions", définition accordée par les partenaires.

7) Contrat cadre 'roulant' (renouvelable par 'itération', par 'version' et/ou par 'projet').

8) Définition d’une référence / baseline basée sur des "Business Goals" définis dans une optique de la prise en compte de leur évolution dans l'avancement du projet.

9) Participation aux résultats et esprit de confiance (les interlocuteurs se connaissent).

10) "Timebox" et "Cashbox" définis (conception à coûts et à délais objectifs) à base d'une co-conception et d'une 'priorisation' du périmètre / scope, comme par exemple dans le domaine de la fabrication automobile.





rss


sitemap xml